Phénomènal ! Stratosphérique ! Quel match hier soir ! De l'envie, des buts, de la vitesse, des occasions, des fautes dans la surface , une technique irréprochable et deux visions tactiques qui s'affrontent : oui ce Manchester City/ Monaco restera comme l'un des match de l'année. 

Source: Flickr

Voilà pourquoi j'allume ma télévision les soirs de champions league , voilà pourquoi le football me donne des frissons , voilà pourquoi je passe des heures à regarder des matches , scrute l'actualité foot, réfléchis sur les enjeux tactiques : Oui ce Manchester City/ As Monaco est le parfait exemple du match de haut niveau, du match où l'on se régale tout simplement devant son écran. Ce matin je pense aux milliers de chanceux qui ont pu être à l'Etihad Stadium de Manchester. Merci Manchester ! Merci Monaco ! 

Trêve de flagorneries, ce 5-3 d'hier soir était incroyable sur tout les plans pour quelconque amateur de football. Cette rencontre est d'autant plus magique que l'on s'attendait pas vraiment une telle opposition. Bien souvent les grands duels de Champions League déçoivent un peu ( PSG/ Barcelone où les Catalans n'ont pas existé) et l'on doit attendre le match retour pour voir du beau spectacle.  

Le pressing haut Monégasque. 

Hier soir dès les premières minutes, l'AS Monaco a réalisé un pressing haut sur le porteur de balle  Habitué à faire circuler le ballon , Manchester est troublé par ce pressing. Les monégasque récupèrent haut de belles munition dans la moitié de terrain adverse : Les pressing de Falcao et Mbappé ont permis à Bakayoko et Fabinho de jouer les mauvaises relances de Manchester. Seulement à jouer très haut, les joueurs du Rocher s'exposent en contre. Plusieurs fois les longues passes de Yaya Touré ou David Silva ont éliminé la totalité du le milieu monégasque.Les occasions s'enchaînent.

Ayant beaucoup attaqué par la droite, Monaco encaisse justement son premier but dans ce même couloir après un exploit du mancunien Sané à la 26ème minutes. 5 minutes plus tard, un nouveau pressing gagnant permettra à Falcao d'égaliser suite à un centre de Fabinho. Monaco prendra même l'avantage  avant la mi-temps grâce à Mbappé sur un coup franc joué vite par Fabinho. 

Dans l'ensemble, ce pressing a bien fonctionné. Mbappé intenable en profondeur à accumuler les kilomètres. Les mauvaise relances de Manchester ont dont permis à Fabinho et Bakayoko de vite se projeter vers l'avant. Seulement les monégasques ont baissé de ryhtme vers la 65ème minutes. Ils menaient encore 3-2. On le sait face aux équipes de Guardiola il y a un moment où physiquement l'adversaire craque àprès avoir courru derrière le ballon toute la partie.

On peut peut-être repprocher à Leonardo Jardim d'avoir effectué ses changements trop tard ( le premier interviendra à la 78ème) pour anticiper cette baisse de régime collective.

Des défenses fautives. 

De part et d'autre les défenses centrales de City et de Monaco était amputées, Kompany pour Manchester et Jemerson pour l'ASM. Et hier soir, ça s'est vu. Côté anglais, à deux reprises l'entente Otamendi-Stones s'est fait prendre individuellement à défaut. De même le monégasque Glik, habituellement très bon, n'est pas exempt de tout reproches sur les deux cormers des 70 et 77ème mintunes amenant les troisième et quatrième buts mancuniens. L'erreur de main de Subasic en deuxième période relance également les anglais dans le match.

Autrement je trouve sévère de pointer du doigt les défenses sur ce match. Certes, on a vu huits buts mais les qualités techniques des attaquants étaient hier soir  phénoménales. Les deux équipes avaient d'ailleurs choisi d'alignér chacunes pas moins de 5 joueurs à vocation offensifs sur le terrain. Accuser les défenses c'est minimiser les performances des Agüero, Sané, Mbappé et Falcao. Ces quatres là ont été redoutables. Agüero et Falcao ont justifié leurs réputations de buteurs et joueurs de surface ( si ce n'est le penalty manqué du Tigre à la 47ème minutes qui fait basculer le match). Quand à Sané et Mbappé, ils ont démontré pour leurs jeunes âge ( respectivement 21 et 18 ans) leurs grandes qualités techniques, physiques et tactiques. 

Un arbitrage juste. 

Souvent critiqué et criticable , il est important de noter que l'arbitre espagnol Antonio Miguel Mateu Lahoz a été juste. A la 34 ème minutes, il sanctionne Agüero pour simulation , jutifiée au vu des images. En effet l'argentin tombe avant même le contact avec la gardien alors que le choc semblait  d'ailleurs inévitable. Beaucoup d'arbitres aurait été troublé, sûrement par l'enjeu du match, mais l'arbitre espagnol à pris ses responsabilités à juste titre. Dans un deuxième temps, le pénalty accordé au monégasques après l'intervention d'Otamendi en deuxième période est bien réel . 

Enfin  Antonio Miguel Mateu Lahoz a bien tenu sa rencontre. Il a distribué beaucoup de cartons jaunes (10) surtout à l'encontre des joueurs du Rocher (6). Tous justifiés et sortis rapidement, ces cartons ont vite calmé les tensions naissante sur le terrain. 

Un retour explosif 

Quand on voit la physionomie du match, on a un peu de peine pour Monaco. Franchement , ils méritaient mieux que ce score sévère de 5-3. N'oublions pas qu'il ont menaient 2-1 puis 3-2 leur adversaire du jour qui plus est à Manchester ! Cependant, l'ASM devra remporter le match retour avec 2 buts d'écarts. Au vu de la prestation d'hier, tous les espoirs sont permis. Seulement, attention Monaco a accumuler les cartons jaunes et devra notamment se passer de Glik pour ce match retour. 

On attends vivement le 15 mars le match retour à Louis II