Ce vendredi soir se deroulera au Matmut Atlantique de Bordeaux le choc de la 28ème journée de ligue 1. Les Girondins recoivent l'Olympique Lyonnais, un match quasiment à élimination directe dans le lutte pour l'Europa League. Car l'enjeu est le suivant : la 4ème place directement qualificative pour les phases de poules la compétition contrairement à la 5ème place qui donne droit au troisième tour de barrages de l'Europa League. Les Girondins sont 5ème avec 42 points et les Lyonnais 4ème avec 46 points. 

Ce match risque de faire des étincelles. 

Source: Flickr

Enjeu : la qualification directe  

Quoiqu'il advienne du résultat , l'OL sera toujours quatrième ce soir et donc hypothétiquement toujours qualifié pour les phases de poules de l'Europa League. Une place de plus en plus chère et difficile à tenir. En effet St Etienne, Marseille, Bordeaux se disputent cette quatrième place synonyme d'Europe mais pas n'importe laquelle. Car si la cinquième place est aussi qualificative à l'Europa League, elle ajoute un match de barrage cette été pour atteindre les phases de poules de la compétition. 

Un tour qualificatif qui tombe très mal au niveau calendrier : en pleine préparation estivale, la rencontre a d'énormes répercussions sur la gestion du club Il faut reprendre la préparation bien plus tôt que les autres, en pleine période de mercato et de planification du budget annuel. Une qualification ou non en phase de poules d'Europa League modifie complétement le calendrier et l'effectif du club : il faut doubler les postes , gérer la fatigue en jouant tous les 3 jours et donc créer un esprit collectif (alors que le turn-over des joueurs s'impose) sans toutefois pouvoir réaliser des entrainements tactiques ou de jeux puisque l'on joue et le dimanche et le jeudi. 

Bien souvent, de nombreux clubs ( St Etienne, Lille ou Montpellier) se sont fait surprendre ou ont refusé de jouer pleinement ce tour préliminaire de la compétition. En cause, une gestion trop imprévisible sur 1 match en plein mois de juillet de la saison à venir. Avec succès aujourd'hui, St Etienne a attendu son heure en gravissant petit à petit les palliers nécéssaires pour jouer l'Europa League. 

Une qualification directe par la quatrième place allège les conscience et évite ce genre de désagrément.  

Bordeaux 

L'année 2017 est un bon millésime pour les Girondins de Bordeaux.  Depuis le début de l'année les hommes de Jocelyn Gourvennec ont enchaîné 13 match pour  9 victoires , 2 defaites et 2 nuls seulement. Un bilan qui les place au troisième rang des équipes qui ont engrangé le plus de points en 2017 (17 points). Une bonne dynamique qui propulse les Girondins du ventre mou (10ème place au soir de la 19ème journée) à l'Europe dans se championnat très resséré. 

Toujours en lice en coupe de France, les Bordelais se sont même qualifiés mardi pour les quarts de finale de la compétition contre Lorient (2-1). 

Une bonne dynamique cependant a nuancer. Car dans ce championnat si serré ou chaque points sont précieux , les Bordelais ont un calendrier à suivre costaud. En effet après la rencontre de ce soir face à l'OL , les hommes de Gourvennec iront à Monaco ( 4 jours avant la Champion's league) recevront Montpellier ( en pleine bourre avec Jean Louis Gasset) et se déplaceront enfin à Nice. 4 matchs difficile a  négocier. De même s'enchaîneront lors de ces 8 derniers matchs 5 équipes du bas de tableau jouant le maintien: les points seront précieux.

Bordeaux est donc au tournant de sa saison. En effectuant un bon mois de Mars , les Girondins peuvent espérer jouer l'Europe l'an prochain. Face à un concurrent direct Bordeaux doit prouver. De plus, les Bordelais semblent plus serein à l'exterieur que sur le terrain : la faute à un stade souvent vide ou à un jeu plus réaliste à l'exterieur ? 

Lyon 

De son côté, les Gones ont digéré le derby face à l'ASSE et leur début d'année compliqué. Leur qualification en Europa League leur a redonné confiance et donné un peu de répit à Bruno Génésio très contesté.

L'animation du trio offensif lyonnais fonctionne beaucoup mieux depuis l'arrivé de Memphis Depay. Sur ses 4 derniers match , l'OL a notamment marqué 21 buts. Avec le Néerlandais , Lyon a trouvé un joueur qui peut percuter , dribbler et porter le danger vite sur la cage adversaire. 

Mais là aussi la bonne dynamique est a nuancer. Car ces 4 derniers match n'arrivent pas à faire oublier les défauts lyonnais. Lyon a joué contre AZ Alkmaar ( deux fois hors niveau) Dijon et Metz. 4 match plutôt simple. 

Le problème lyonnais est surtout mental : face à de grosses écuries (en dehors de l'europe) les Gones ont un manque cruel de motivation. Dès lors que vient des match à enjeu, tensions, les Lyonnais perdent leur confiance et leur jeu. Il leur manque un patron, un aboyeurs voir peut être même un vrai entraineur. Ce manque de détermination, on l'avait déjà aperçu contre St Etienne dans le derby ou Marseille en Coupe de France: des matchs où ils sont les favoris. 

Seulement, distancé à 13 points du podium , l'OL doit tout faire pour conserver sa quatrième place pas encore assuré. Deerrière Bordeaux, St Etienne et Marseille ont les crocs. En affrontant un concurrent direct , Lyon doit sortir les griffes et montrer leur égémonie sur la place directement qualificative en Europa League. En s'imposant ce soir, Lyon gagnerait en tranquilité et montrerait surtout à ses poursuivant que le club ne restera pas attentiste. 

En somme, le match de ce soir est une rencontre à gros enjeux pour les deux clubs. Je ne suis pas certains que l'on verra beaucoup de buts ce soir. La veritable question est de savoir si l'enjeu de la rencontre ne va pas tétanisé les deux équipes. auquel cas, on verrait Bordeaux jouer en contre a domicile face à un OL très offensif. 

Réponse ce soir 21h.