Vendredi soir l'Equipe de France à concédée 3 buts face à la Colombie. Au delà du résultat, qui pour un match amical importe peu, c'est surtout l'organisation de la défense sur cette rencontre qui inquiète les supporters de bleus. Avec une charnière centrale new look Varane-Umititi, Didier Deschamps teste de nouvelles formules avec plus ou moins de réussite. Alors on en est ou exactement point de vue défense ? 

Source: Flickr

L'expression journalistique parle de chantier de la défense. Une formule qui reflète bien ce que peut être une organisation défensive dans une équipe de foot : l'affaire qui prend du temps, qui concernent toute l'équipe et demande une forte cohésion pour les joueurs directement impliqué. En effet, l'organisation défensive ne concerne pas seulement les joueurs de la charnière centrale. Dans une formation en 4-4-2 comme l'aligne Didier Deschamps dans son système de jeu, plusieurs joueurs s'attache premièrement à bien défendre : les 2 centraux, le gardien de but évidemment, le milieu défensif mais aussi les latéraux. 

Avant de cibler les joueurs a vocation défensive, il faut comprendre que la défense est une affaire de comportement et d'attitude mais aussi l'affaire de tous tout comme peut l'être l'attaque. Sous l'influence du "Guardiolisme" les défenseurs (et même le gardien) sont les premiers attaquants par leurs relance et premières passe. De même  les attaquants sont les premiers défenseurs en exécutant directement les premiers un pressing sur l'adversaire; 

Dès lors les 3 buts encaissés par l'EDF vendredi soir n'est pas la faute individuels des seuls de Varane, Umtiti, Digne, Sidibé et Hernandez. C'est d'abord un échec collectif de l'organisation défensive. Vendredi soir, Didier Deschamps a volontairement aligné une équipe très offensive, du moins avec des joueurs au profil défensif basé davantage sur l'anticipation et la vitesse. Un choix qui se justifie pour répondre à la vitesse des attaques colombiennes emmenées par Falcao et James Rodriguez dont la précision de passe peut éliminer la moitié d'une équipe. Deschamps à aligné dans son équipe 4 joueurs offensif : Griezmann, Giroud, Mbappé, Lemar mais aussi 2 milieux défensifs gratteur et box to box Matuidi et Kanté. 

L'animation offensive vivement critiquée lors des mois de Novembre, Septembre et Août doit être peaufinée. Et ce fût une réussite Vendredi soir. Au détriment certainement de la défense mais surtout d'une défense moins mobile et plus dur sur l'homme. Et c'est le profil qui à manquer vendredi au français : un défenseur fort sur les duels. 

Vendredi soir, le manque d'automatisme entre Varane, Umtiti, Digne Sidibé et Lloris s'est fait ressentir. En effet dans tout équipe et quelque soit son schéma de jeu , la solidarité et la cohésion entre les défenseurs est primordial. Et pas seulement avec les 2 défenseurs centraux, les joueurs de couloirs et la gardien sont aussi concerné. De cette cohésion doit naître des automatismes mais aussi une certaine confiance entre les joueurs à vocation défensive. Rarement aligné ensemble voire jamais, l'axe central Varane-Umtiti représente l'avenir de l'EDF. Jeunes, talentueux et évoluant dans les 2 plus grands clubs d'Europe (Real et Barça) , l'association devait être forcément alignée contre la Colombie. Un test pour les deux joueurs pour un résultat pas encore satisfaisant. Mais patience, les automatismes de jeu viendront avec le temps.

A quelques mois du mondial, le sélectionneur Didier Deschamps a raison de tester cette charnière pour déjà créer des habitudes. Toutefois on voit mal Laurent Koscielny toujours impérial en Equipe de France malgré une saison moyenne avec Arsenal, sortir du 11 type de Deschamps. Le Gunners représente le profil de joueur fort sur les duels et en 1 contre 1. 

Avec une charnière centrale new look, c'est toute la défense qui prend l'eau. On a vu trop d'hésitation dans le placement et les interventions entre tous les joueurs à vocation défensive : manque compensation après les montées défensives d'un latéral, soucis d'alignement des 4 défenseurs et de communication avec le gardien, problème de placements. 

Vendredi soi Didier Deschamps a testé une nouvelle organisation défensive de son équipe. D'abord global en alignant un 4-4-2 très offensif avec des profils de gratteurs, relanceurs puis plus individuel en alignant de nouvelles association de joueurs. Un test peu concluant mais pleins d'enseignement avant la Coupe du monde. Un test essentiel pour créer des automatismes entre joueurs qui auront peut être l'opportunité de jouer ensemble durant le mondial. Didier Deschamps a aussi testé globalement une organisation collective différente adaptée à certain profil d'équipe joueuse et rapide. 

La période des matchs amicaux est faite pour faire des essais, le sélectionneur en a profité. Il faut en tirer des leçons maintenant, point trop attentives ni définitives.