Officiellement propriétaire du club depuis le 17 octobre 2016, Frank McCourt a lancé son plan de reprise de l'Olympique de Marseille " OM Champions Project". Relayé par son nouveau Président Jacques-Henri Eyraud et son directeur sportif Andoni Zubizarreta, ce projet ambitieux est un plan sur le moyen et long terme. Suite à la fessée reçue face au PSG ce dimanche au Vélodrôme, les supporters grognent contre ce prétendu "Project" qui tarde à se mettre en place. 

L'OM Champion's Project" : Mythe ou réalité ? 

Source: Flickr

Dimanche soir l'immunité des nouveaux dirigeant de l'Olympique de Marseille s'est brutalement arrêtée. La défaite 5-1 à domicile dans le classico a du mal à passer pour les supporters. Après tout les espoirs promis par un mercarto très médiatique, la défaite face au PSG fait tâche. L'OM est un club de passionné, dès lors le contraste entre les promesses du "Champion's Project" et le retour à la réalité du terrain est cruelle.

"L'OM Champions Project" souhaite faire du club à nouveau un cadors du championnat de France pouvant rivaliser avec le PSG, Monaco ou Nice. Par conséquent , lorsque l'on voit le match de dimanche soir face au modèle PSG, on s'apercoit du chemin qu'il reste à accomplir.

Seulement Rome ne s'est pas construit en 1 jour tout comme le PSG malgré ses millions. Arrivé en cours de saison, les nouveaux propriétaires marseillais ne peuvent pas totalement être responsable. Attendons d'abord ce que vaut la nouvelle équipe dirigeante sur une saison complète, un mercato d'été réussi et une préparation estivale totale. Cependant, le projet McCourt ne beneficie plus de l'immunité qui entoure le changement. En effet, depuis octobre 5 mois se sont écoulés et les bouillants supporters marseillais veulent désormais voir les résultats.

Du côté du club, on réclame plus de temps et de la patience des supporters. Faire le dos rond en somme. 

Car déjà s'il l'on compare l'OM d'aujourd'hui à celui du début de saison, beaucoup de choses ont changé. Rien qu'au niveau du jeu, sous l'impulsion de Rudi Garcia, l'équipe joue plus offesivement avec un bloc haut. Une envie de jeu collectif est en train de naître. Certes avec les forces actuelles, Marseille ne peut pas encore rivaliser avec les équipes du haut de tableau mais l'intention est là et le projet de jeu se met en place en quelques mois seulement. 

On peut donc croire qu'avec plus de préparation et d'un mercato estival bien ciblé (notamment en défense central et gardien) , l'Olympique de Marseille sera davantage plus séduisante. Car aujourd'hui on assiste plus a du bricolage qu'autre chose: un Evra blessé qui joue (pas de vrai doublure au poste de latéral gauche), un Payet hors forme cantonné encore sur son poste d'aillier que de meneur, une défense centrale Fanni-Rolando trop juste et lente bien que pourtant complémentaire. 

Mais déjà bannané par Vincent Labrune et son "Projet Dortmund", le peuple marseillais est sur ses gardes, de plus en plus sceptique. Ce qu'ils attendent surtout c'est de la sincérité de l'équipe dirigeante et une équipe première plus méritante que gagnante. 

Les dirigeants Marseillais ont encore le bénéfice d'un "OM champion's Project" sur le moyen et long terme qui leur laisse encore du crédit. Mais le contexte marseillais leur donnera-t-il le temps suffisant pour tout mettre en place ? C'est la question que l'on se pose. Il faut bien prendr een compte que Nice, Monaco et le PSG ont également mis du temps à construire leur projet pour atteindre un tel niveau. Rudi Garcia a également besoin de temps pour mettre en place ses idées de jeu offensif, total et attrayant .

Comme le dit la morale du Lion et du rat de la Fable  de la Fontaine " Patience et longueur de temps ne font plus que force ni que rage".